De très nombreuses applications intègrent la géolocalisation dans les fonctionnalités proposées aux utilisateurs. La plupart du temps, la géolocalisation fonctionne grâce à la détection de réseaux WIFI ou d’antennes relais du réseau de téléphonie mobile. Il peut être demandé à l’utilisateur de renseigner lui même sa position mais très souvent celle-ci est transmise de manière quasi automatique à la plateforme de l’application.

Il existe trois 3 types de géolocalisation :  la géolocalisation active, la géolocalisation passive et le « geofencing ».

Geolocalisation Active

La géolocalisation active est très exploitée par les développeurs d’applications mobiles. Dans ce type de géolocalisation, l’avis de l’ utilisateur compte énormément. C’est ce dernier qui permet à l’application d’utiliser ses coordonnées géographiques. L’utilisateur peut ainsi communiquer sa position à tout moment précis.

Actuellement, la manière la plus répandue d’exploiter la géolocalisation est de demander à l’utilisateur s’il autorise l’application à utiliser ses coordonnées une bonne fois pour toutes. L’utilisateur peut également choisir de communiquer sa position à un moment précis, pour faire un check-in, comme lorsque vous utiliser l’application « Foursquare« .

Géolocalisation passive

Elle consiste à activer la latitude sur son smartphone afin d’enregistrer les déplacements des usagers.

Il existe des services comme « Google Latitude »  ou encore « localiser mes amis » qui sont complètement passifs. Il suffit d’activer Latitude sur son smartphone et il enregistre en permanence les déplacements des usagers sans qu’ils aient à interagir avec une application. C’est cette fonctionnalité de nos smartphones qui a récemment encore soulevé la polémique car la transparence des constructeurs n’est pas toujours de mise.

Geofencing

Le « géofencing » est une géolocalisation à la fois active et passive. Elle permet à l’utilisateur de choisir une zone où il aimerait être localisé. Cette géolocalisation est caractérisée par un périmètre virtuel par lequel l’entrée et la sortie sont signalées par une alarme. Elle est apparemment le plus important car il regroupe les autres types de géolocalisation. Elle permet aussi à l’utilisateur de se protéger grâce à un signal continu. Cependant, il présente des difficultés de mise en place.