A l’heure où on enregistre pour la première fois un ralentissement de la croissance du e-commerce, le commerce sur mobile semble lui prendre son envol et croître de manière exponentielle. Le m-commerce c’est le commerce sur mobile. Toute transaction commerciale effectuée depuis un smartphone, une tablette et bientôt depuis un objet connecté est une transaction dite  » m-commerce ».

Sous ce terme se cachent à la fois les transactions effectuées depuis une application dédiée mais aussi les achats ou ventes depuis des versions mobiles de sites e-commerce. Cette façon de consommer répond à une vraie évolution des usages. Il est possible aujourd’hui d’effectuer un achat dans presque n’importe quelle situation de mobilité. Ceci implique une réflexion poussée en terme d’ergonomie des applications et d’expérience utilisateur. Le m-commerce n’est cependant plus limité aux seuls achats comme à ses débuts.

screen568x568La banque, le tourisme et le shopping : les trois secteurs les plus concernés

Des applications comme Lixno ou Bankin permettent de gérer ses comptes bancaires mais aussi de bénéficier de services en ligne. La SNCF propose depuis 2010 maintenant la possibilité de gérer ses réservations de trains mais aussi d’hotels via son application Voyages. En terme de qualité de l’expérience utilisateur, l’application tablette déployée par Vente-privée est certainement l’une des plus aboutie.

Un volume de transactions en pleine croissance

Une étude réalisée récemment révèle que le volume des transactions commerciales via des technologies sans fil comme les smartphones, les tablettes et les téléphones mobiles ont atteint près de 14 milliards de dollars via un site de paiement comme Paypal. Aux États-Unis par exemple, le m-commerce représente 11% des volumes du e-commerce avec un chiffre d’affaires de plus de 25 milliards de dollars. Il est en hausse d’environ 81% sur le marché américain. Dans ce pays, les transactions commerciales via les mobiles devraient franchir la barre des 87 milliards de dollars d’ici 2016. Une autre enquête a montré que les utilisateurs de tablette sont ceux qui pratiquent le plus ce type d’achat en ligne. Ils devancent les propriétaires de smartphones qui sont également friands de ce type de transactions commerciales qui leur offrent plus de mobilité.

M-commerce et achats en magasins : le duo gagnant

nouvelleappli_iphonev1Près de 70% des Français ont déjà effectué ce type de transactions commerciales selon Forrester. Pour ce spécialiste, les revenus en Europe pourraient atteindre les 19.2 milliards d’euros en 2017 comme seulement 1.4 milliards d’euros en 2011. Le commerce sur mobile ouvre de nouveaux horizons aux enseignes, et conte toute attente les achats en magasin bénéficient aussi de cette croissance. L’objectif des marques est de proposer une expérience utilisateur qui permettent d’allier l’efficacité de l’achat en ligne et la qualité de service en magasin. Un précurseur en la matière est très certaienemtn la marque Mac Donald dont la nouvelle application mobile va exactement dans ce sens. Celle-ci permet à l’utilisateur de commander et de régler son menu sur son smartphone et de le retirer dans son restaurant favori directement au comptoir.

On le voit aisément, le m-commerce est en passe de devenir une façon de consommer à part entière.  Au nombre des défis qui attendent les marques et les enseignes, c’est de concilier cette technologie avec une façon plus durable de consommer ! … on peut toujours espérer non ?